La séance de dermopigmentation passée au crible

Beauté

La dermopigmentation, plus communément connue sous le nom de maquillage permanent, est une pratique réalisée par des esthéticiens professionnels. À la différence de la mise en beauté traditionnelle, celle-ci demande une grande délicatesse et un certain savoir-faire. Elle se trouve d’ailleurs au cœur de la valorisation de soi. En l’occurrence, l’on s’intéresse à la manière de l’appliquer et aux complications pouvant être rencontrées.

Les préparations nécessaires

Avant de venir au salon pour faire une dermopigmentation, il faut prendre quelques précautions qui vont contribuer au bon déroulement de la séance. Sachez qu’il s’agit d’une méthode consistant à introduire des pigments dans la peau. Elle doit donc être préparée en conséquence. Faites en sorte qu’elle soit bien hydratée. Utilisez de la crème pour ce faire. C’est une mesure indispensable si vous êtes de celles qui ont une peau très sèche.

Mais peu importe la catégorie dans laquelle vous êtes située, aucun maquillage permanent ne peut se faire sur une peau abîmée. Il faut qu’elle soit propre et en bonne santé.

Un entretien préliminaire

A priori, le maquilleur professionnel commence la séance par un entretien qui a pour but de déceler les éléments pouvant plomber le résultat. Pendant cette étape, l’intervenant interroge la cliente sur les traitements en cours pour éviter que les pigments entrent en interaction avec d’autres produits.

C’est à ce stade que les deux parties parlent d’allergies et d’affections. Celles qui sont en rapport direct avec la dermopigmentation. Il s’agit ainsi d’un diagnostic personnel et la patiente doit avoir suffisamment de temps pour réfléchir aux risques liés à son état de santé.

Pendant la séance

La séance dure environ 1h30 à 2h selon chaque demande. L’esthéticien utilise à peu près les mêmes outils pour tous les cas. Le dermographe est l’appareil jugé comme étant omniprésent. Il sert à injecter les produits. À cela s’ajoutent d’autres instruments dont certains visent à atténuer la douleur.

La pratique peut en effet être légèrement douloureuse. Mais ça n’a rien de bien méchant. Un petit saignement peut aussi être rencontré. À cet effet, les matériels susmentionnés se doivent d’être désinfectés pour éviter des infections. Les règles d’hygiène sont d’ailleurs très importantes.

Quoi qu’il en soit, l’on commence toujours par un essai réalisé avec des produits de maquillage classiques et non permanents.

Quid des contre-indications ?

Outre les picotements, des contre-indications sont à prendre en compte. En premier lieu, il est formellement interdit de recourir au maquillage permanent sur une peau présentant de l’herpès. Même interdiction pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Si la cliente présente des allergies à l’un des produits utilisés, pas la peine de tenter l’expérience au risque de provoquer des effets secondaires plus ou moins graves.

Des risques à prévoir ?

Il ne faut pas se mentir. Il y a des risques sur la perfection du rendu. Ils sont plus considérables lorsque vous avez affaire avec des praticiens incompétents. Néanmoins, la nature de la peau est aussi impliquée. En tout cas, un traitement non approprié à votre organisme peut donner des effets non désirables.

 

extension de cils en france
Beauté
Les tendances maquillage en France : extension de cils, sourcils intenses, lèvres glossy…

En ce moment, on opte pour le maquillage éclatant pour être au goût du jour. Les Françaises sont connues pour savoir prendre soin de leur look et cette année, les adeptes du make-up misent sur le glowy. L’extension de cils en France est aussi plus en vogue que jamais. Et …

Beauté
6 bonnes raisons d’utiliser les ingrédients cosmétiques bios

La révolution verte est planétaire et touche tous les secteurs de la consommation. La cosmétique est fortement impactée par la préférence aux produits bio. Ce choix est d’autant plus valable pour les professionnels que pour les utilisateurs individuels. La raison qui motive ce choix relève aussi bien des qualités des …

Beauté
Cure minceur : quels types de brûle-graisse pour quels besoins ?

Le brûleur de graisse est de plus en plus sollicité pour perdre du poids. Le terme « brûle-graisse » désigne l’ensemble des gélules minceur et des compléments alimentaires minceur qui optimisent les dépenses d’énergie et favorisent la fonte des graisses. Quel brûle-graisse choisir pour soi ?